Florence

Natalija Vincic à la biennale de Florence

Natalija Vincic participera à la XIIIe édition de la Biennale de Florence évènement international majeur de l’art contemporain. Depuis, son arrivée en France en 2015, Natalija Vincic s’est intéressé à l’impact de son travail sur le développement et la réalisation spirituelle, personnelle des femmes. Si elle a exercé comme hagiographe en Grèce pendant de nombreuses années, elle a su faire le pont entre cette forme d’art et une forme d’art plus moderne qui caractérise son style unique.

Inspirée par Giotto di Bondone, elle fait le pont entre art byzantin et renaissance, réalisant des oeuvres chargées d’énergie positive et de messages symboliques.

Natalija Vincic

La Biennale de Florence

la Biennale de Florence a été fondée en 1997 dans le « berceau de la Renaissance ».
Depuis, près de 6 000 artistes de plus de 100 pays ont participé à la Biennale de Florence en tant qu’exposants dans une ou plusieurs éditions. Aujourd’hui, sous la direction de Jacopo Celona, ​​cette biennale est toujours une plateforme internationale, indépendante et multiforme pour l’art contemporain.

Château Roubine


Lors de chaque édition de la Biennale de Florence, un jury international composé d’éminents universitaires, historiens de l’art et critiques de différents pays décerne le prix «Lorenzo il Magnifico» aux meilleurs artistes exposants.
En outre, les prix «Lorenzo il Magnifico» pour l’ensemble de leurs réalisations sont décernés à des personnes et / ou des organisations qui ont atteint les sommets des réalisations artistiques et / ou se sont démarquées par leur contribution à la culture.

Parmi les lauréats des éditions précédentes, il faut mentionner Arata Isozaki, El Anatsui, Sauro Cavallini in memoriam, David Hockey, Christo et Jeanne-Claude, Gilbert et George, Marina Abramović, José Luis Cuevas, Agatha Ruiz de la Prada , Anish Kapoor et Marta Minujín.

Le dialogue interculturel à travers l’art, l’adhésion à des valeurs telles que la paix et la tolérance, la reconnaissance de la diversité et le respect des différences sont des valeurs fondamentales de la Biennale de Florence, qui se tient sous le patronage des autorités gouvernementales, régionales et municipales italiennes. Incluse dans le programme des Nations Unies «  Dialogue entre les civilisations  » en 2001, la Biennale de Florence a reçu en 2007 un prix de la Société des artistes pour les droits de l’homme fondée par Anne Archer, qui a remis ce prix à Pasquale Celona, ​​lui-même artiste, pour son engagement à faire progresser le respect des droits de l’homme à travers les langages de l’art.
En 2013, la Biennale de Florence a conclu un partenariat avec la Fédération italienne des clubs, centres et associations UNESCO et a présenté la Charte d’éthique de l’artiste du nouveau millénaire lors de la 33e Conférence générale de la Fédération mondiale des clubs Unesco. En 2015, Eugenio Giani, président du Conseil régional de Toscane, a décerné à la Biennale de Florence le «Pegaso d’Argento» pour son excellence dans la promotion de l’art contemporain au niveau international.

Le Château Roubine cru classé de Lorgues est le sponsor officiel de l’artiste.

La Biennale de Florence est la principale exposition d’art contemporain de Florence (Italie), où elle est considérée comme une vitrine exceptionnelle de la production internationale d’art contemporain.
Tous les deux ans, la Biennale de Florence anime la cité médicinale avec un programme d’événements collatéraux tels que des conférences, des expositions, des performances, des ateliers et des conférences. Tout cela dans le but d’offrir aux artistes et à leur public l’opportunité de s’engager dans l’art et la culture, et d’en savoir plus sur le thème de chaque édition de la biennale.

La XIIIe édition de la biennale de Florence aura pour thème « la féminité dans l’art contemporaine et le design ».
https://www.florencebiennale.org/en/

Natalija Vincic

Natalija Vincic est une artiste peintre internationale née en Yougoslavie et vivant dans le sud de la France. Née d'un père docteur en archéologie et d'une mère mosaïste, elle acquiert durant l'enfance la passion de l'histoire et de l'art. Elle a étudié les beaux-arts et les arts appliqués en Macédoine et en Grèce. Admiratrice des œuvres de Giotto Di Bondone, Leonardo, Niki de Saint Phalle, Klimt, Mucha ou Cocteau elle a voulu faire le lien entre art byzantin et art moderne.

Elle croit que nos pensées et nos émotions créent et manifestent notre réalité. C'est pourquoi, ses œuvres sont composées de couleurs vives, avec une vibration de beauté, d’amour et d’abondance. Cette artiste est inspirée par la femme, la mythologie et l’interprétation des symboles. Elle propose des peintures uniques, qu'elle qualifie de "haute couture".